Le Figaro, November 12, 2008

From The Elvis Costello Wiki
Jump to: navigation, search
- Bibliography -
1975767778798081
8283848586878889
9091929394959697
9899000102030405
0607080910111213
14151617 18 19 20 21


Le Figaro

France publications

Newspapers

Magazines


European publications

-

Welcome To The Voice

Deux rock stars en tenue d'opéra

Stéphane Kœchlin

"Ni Sting ni moi-même ne sommes des chanteurs diplômés. Mais cela ne veut pas dire que Welcome To The Voice est un opéra-rock. Il ne s'agit pas de Tommy . Nous allons juste chanter comme nous savons faire." Elvis Costello a prévenu. L'ombre de Tommy des Who (on pense aussi au Rocky Horror Picture Show) plane sur tout ce qui ressemble de près ou de loin à un mélange de lyrique et de musique populaire. Mais Welcome To The Voice est un vrai opéra, sans guitares électriques, avec une brillante cantatrice (Sylvia Schwartz), même si, en acceptant d'y participer, Elvis et Sting ont créé une certaine confusion sur la nature du projet. « Le contexte d'opéra est tout nouveau pour moi, précise Sting. En général, si un projet musical me met au défi d'apprendre, d'élargir mes connaissances en matière de spectacle et de musique, je fonce. Je me mets dans la position d'un étudiant. Cela dit, on ne m'a pas demandé de chanter dans un style d'opéra. Je le ferai à ma manière. » Sting n'ignore pas que leur notoriété peut être mal interprétée.

" Je sais qu'en invitant des chanteurs populaires, les théâtres prestigieux essaient d'attirer une plus large audience. Mais, en invitant de nouvelles figures, le milieu classique a surtout besoin de montrer qu'il n'est pas un musée culturel. Le danger est de mettre à mal l'intégrité essentielle de la musique classique. J'ose espérer que les gens voient l'incursion d'Elvis et la mienne dans cet univers comme une action respectable et intègre. "

Sur la scène du Châtelet, il interprète Dionysos. «  Un communiste travailleur sidérurgiste, séduit par le charme et la puissance de l'opéra. Il incarne aussi l'archétype dionysien, le dieu de la transformation qui se transforme lui-même et transforme tout son environnement. L'histoire d'un homme simple propulsé dans un contexte étrange pour lui. Je chanterai d'ailleurs dans un style prolétarien. » Il affronte un commissaire de police joué par Elvis Costello ravi apparemment d'endosser la défroque de ce «  sale type cruel, tourmenté qui a une âme et un cœur noirs, et le costume adéquat ». Ces deux artistes populaires jouissent déjà de participer à cette épopée pleine d'atmosphères. Le plaisir qu'ils y trouveront fera-t-il d'eux un jour des compositeurs d'opéras ? Elvis travaille depuis des années sur une œuvre inachevée, The Secret Songs. Quant à Sting, amateur de Bach et de Ravel, prudent, il répond : « Posez-moi la question après mon expérience au Châtelet. » Welcome to Elvis Costello et Sting

Welcome To The Voice est un drame musical en un acte composé par Steve Nieve. On ne présente plus Sting, le chanteur de Police, le créateur de Message in the Bottle. En revanche, le poétique Elvis Costello est légèrement moins célèbre. Ce grand songwriter est issu de la scène punk rock anglaise pendant les années 1970. Les gazettes ont beaucoup parlé de lui depuis qu'il a épousé Diana Krall. Il s'est distingué par des mélodies fines, des textes travaillés. Une belle étoile pop qui vient chercher la consécration à Paris.

Faut-il y aller ? Oui, pour découvrir la mise en scène de Steve Nieve, le pianiste d'Elvis Costello depuis 1977. « Quand je l'ai auditionné, raconte Elvis, il avait 19 ans, et étudiait au Royal College Of Music. J'aime son invention, son sens de l'humour, son magnétisme animal. » De quoi se laisser tenter.

Welcome To The Voice au Théâtre du Châtelet, place du Châtelet (Ier) . Dates : du 20 au 25 novembre à 20 heures. Prix : 10 à 120 €.

-

Le Figaro, November 12, 2008


Stéphane Kœchlin previews Welcome To The Voice.



-



Back to top

External links