Le Monde, March 24, 1994

From The Elvis Costello Wiki
Jump to: navigation, search
- Bibliography -
1975767778798081
8283848586878889
9091929394959697
9899000102030405
0607080910111213
14151617 18 19 20 21


Le Monde

France publications

Newspapers

Magazines


European publications

-

DISQUES ROCK Elvis Costello Brutal Youth


translate
  

Le personnel de Brutal Youth est le même que celui qui jouait sur This Year's Model en 1979. Pete Thomas, batterie, Steve Nieve (qui en ce temps là s'appelait Naive), Bruce Thomas, basse, remplacé sur certains morceaux par Nick Lowe (qui fut le producteur de This Year's Model). Elvis Costello a donc reformé les Attractions. Finis les quatuors à cordes, les orchestres de jazz et les ensembles folkloriques irlandais, Elvis revient à la raison, à l'évidence : jamais il ne vendit autant de disques qu'avec les Attractions. A moins que... Brutal Youth est un disque à l'écoute d'une facilité déconcertante. Logiquement on soupçonne l'auteur d'avoir succombé, avant l'auditeur, à cette apparente facilité. Quand on a passé un bon bout de temps à composer de la musique de chambre, comme il doit être simple de revenir à ses premières amours, qui n'avaient que quatre temps et deux accords. Pourtant, au fil des écoutes, Brutal Youth se dévoile. Sous l'épiderme musical _ cette extraordinaire rythmique, brutale et mélodique, ces claviers baroques et électriques _ on trouve des chansons, celles que seul Costello sait écrire. Kinder Murder, relation d'un fait divers sordide, This Is Hell, chronique effarante de l'âge mur, Just About Glad constat d'échec amoureux, comptent parmi ses meilleurs titres. Les signes musicaux qui les habillent _ ces allusions plus ou moins conscientes à l'histoire ancienne d'Elvis et des Attractions perdent de leur importance, pour laisser la place au plaisir de la découverte d'une nouvelle étape d'un parcours exceptionnel, doublé de celui des retrouvailles.

-

Le Monde, March 24, 1994


Le Monde reviews Brutal Youth.


-



Back to top

External links