Le Monde, May 9, 1980

From The Elvis Costello Wiki
Jump to: navigation, search
- Bibliography -
1975767778798081
8283848586878889
9091929394959697
9899000102030405
0607080910111213
14151617 18 19 20 21


Le Monde

France publications

Newspapers

Magazines


European publications

-

Elvis Costello au Bataclan


translate
Claude Fléouter

Dans une période de retour aux sources, de recherche, de réinvention d'une musique riche de sa diversité et à peine âgée de vingt-cinq ans, le spectacle d'Elvis Costello - qui jouait lundi soir au Bataclan avant de donner un concert mardi à Bordeaux et mercredi à Rouen - est d'abord une fête enivrante du rythme. Cela suffirait déjà à expliquer le succès d'Elvis Costello en Grande-Bretagne et aux États-Unis. Mais cette fête-là est aussi plus sophistiquée que celles, par exemple, que suscitaient certains groupes à la fin des années 60. Et les textes que l'on y chante sont beaucoup plus solides, plus élaborés, souvent pleins d'humour.

Cheveux courts, lunettes à monture d'écaille, costume de scène avec veste rouge et chemise noire, Elvis Costello - qui publia ses premiers disques à Londres en 1977 - surgit sur la scène un peu comme une image rétro. Tout de suite, aidé par deux excellents guitaristes et un drummer, Costello explore les racines noires du rock avec une force et une densité singulières, avec une belle efficacité directe, avec une voix de chanteur de rhythm and blue et de soul qui utilise parfois la manière dylanesque de prendre et de développer une mélodie. Tout y passe : blues, rhythm and blue, ballade soul, rock traditionnel construit comme l'aurait fait Chuck Berry, vieux titre de Sam and Dave repris avec éclat. Et cela constitue un spectacle plein de vibrations. Seule réserve : quand Costello s'essaie au lyrisme, il est, pour l'instant, trop chaotique, peu convaincant.

-

Le Monde, May 9, 1980


Claude Fléouter reviews Elvis Costello and The Attractions (without Steve Nieve) on Monday, May 5, 1980 at Le Bataclan, Paris, France.


-



Back to top

External links