Rock & Folk, April 1980

From The Elvis Costello Wiki
Jump to: navigation, search
... Bibliography ...
7475767778798081
8283848586878889
9091929394959697
9899000102030405
0607080910111213
1415161718192021


Rock & Folk

France publications

Newspapers

Magazines

Online publications


European publications

-

Get Happy!!

Elvis Costello

translate
   Frederick Weber

Depuis le "packaging" tres controverse de P.I.L. c'est à celui qui pondra l'idee la plus torturee en matiere d'innovation (disco) graphique. Apres la pochette en grain de sable (specialement conçue pour endommager toutes les discotheques…) de Duriti Column. C'est au tour de Costello qui n'en rate pas une, de faire, l'interessant avec son nouveau model, qui ne comporte ni plus ni moins que dix morceaux par face ! D'ailleurs, Nick Lowe le producteur vous explique ça d'une façon illisible su bas de l'hideuse pochette, en n'omettant pas de préciser que cette perversion n'alterera en rien la qualité de vos hi-fi chèries… D'entrée de jeu il est irréfutable qu'Elvis the C, est un besogneux de génie, un morveux qui a gravi un à un avec une opiniatreté farouche les échelons du panthéon idyllique. Amassant frustrations et rancœurs jusqu'à la nausée, se terrant la nuit venue pour vociferer contre l'humanité injuste et s'acharner à l'élaboration de son plan de vengeance. Cette fois point d'ambiguité, la situation s'est clarifiée, épurée, et Costello en sort presque "humanisé."

Get Happy!! (deja, le titre…) est le quatriéme puzzle de Costello, et il risque de vous laisser dans les affres du doute pendant pas mal d'auditions… Pendant que Maggie "iron woman" Thatcher plonge Albion dans d'abyssales compromissions, les British se vautrent lubriquement dans les "roots" de la musique noire, redécouvrant avec délices le ska et bien evidemment le rhythm'n'blues. Les Attractions n'échappent pas à cette épidemie, le son d'ensemble de ce disque est calqué sur le moule Stax, et plus précisément sur Booker T and the MG's. Get Happy!! s'ouvre sur le "I Can't Stand Up For Falling Down" des trés affriolants Sam and Dave, et d'emblée le backbeat vous mordille les hanches tandis qu'Elvis insiste sur le fait qu'elle ne lui marchera plus jamais sur les pieds. Mais á qui est donc dédié ce panier á crabes? Bebe Ruel!??! La vie des gens ressemble parfois á un film de serie B, et c'est souvent la qu'on trouve la verité… Reflexion sur une instrumentation mouillée, avec un feeling en apesanteur, Costello donnant la l'impression de chanter dans une salle de bains remplie de miroirs: "B Movie."

Avec sa nouvelle paire de lunettes à monture de croco, Elvis s'était découvert des talents de producteur grâce aux Specials; dans "Human Touch" le bigleux fait le rude boy pour boucher les trous, alors faut pas s'étonner si aujourd'hui sa musique attrape des crampes. "Temptation" est merveilleusement addictif avec ce swing ouaté et laconique qui tisse une trame de velours a la "Green Onions" autour des excès de salive d'un Costello plus Al Green que jamais.

Sur "I Stand Accused" les Attractions cloquent le r'n'b revival et se volent déjà terrassant l'Appolo en faisant la pige à James Brown. Soul limbo !!!

Elvis, lui, se décrit comme une victime des circonstances, mais le problème c'est qu'il ne prend aucun risque dans cet album, aucune responsabilité: il laisse juste cet incroyable orchestre vibrer derrière lui, l'enluminer, le propulser, lui le méchant, vers la reconnaissance, le statut d'artiste….

Ooohhh! Mais vissez-vous un peu sur cette série de diamants aux éclats nuances qui glissent comme une rivière miraculeuse sur la seconde face, ces mélodies en accroche-coeur dangereux, cet orgue qui tourne comme une girouette, ces tâches de piano qui clignotent, ce mixage ingénieux sur les rages de dents de Costello qui, invariablement, continue son introspection aux points névralgiques des relations gangrenées des garçons et des filles ("Opportunity," "The Imposter"). Il y a là-dedans des choses poignantes comme le superbe "King Horse" qui véhicule une intensité rageuse. "Possession" risque de vampiriser toutes les radios de l'univers, et cela dans peu de temps, pour imposer ensuite Elvis aux vieilles actrices et aux chauffeurs de taxi hollywoodiens. Costello virevolte comme dans les films de Richard Lester, et il me fait penser à ces jeunes gens très anglais et entreprenants qui, dans les 60's, s'écartelaient entre un conservatisme de bon aloi el la kaleidoscope acide des nouvelles valeurs.


Tags:  Nick LoweGet Happy!!Booker T. & the M.G.'sI Can't Stand Up For Falling DownBebe BuellSam & DaveB MovieHuman TouchThe SpecialsTemptationJames BrownAl GreenI Stand AccusedThe AttractionsOpportunityThe ImposterKing HorsePossessionMargaret Thatcher

-
<< >>

Rock & Folk, No. 159, April 1980


Frederick Weber reviews Get Happy!!.

Images

1980-04-00 Rock & Folk page 104.jpg
Page scan.

Cover.
1980-04-00 Rock & Folk cover.jpg

-



Back to top

External links